L’industrie hôtelière et le Metaverse 3

Voir démo Tout sur Velma

Partie 3: pour les geeks

Dans les deux articles précédents L’industrie hôtelière et le Metaverse (pour les nuls et pour les hôteliers), nous avons vu que l’hôtellerie dans le metaverse représentait bien plus qu’une simple visite virtuelle dans un environnement 3D et qu’un certain nombre de prérequis étaient nécessaires afin que les hôteliers puissent y avoir une présence efficace et profiter au maximum de cette nouvelle opportunité.

Dans cet article, nous aborderons les points plus techniques qui couvrent à la fois les monnaies, les NFT, la confidentialité, la DAO et les environnements collaboratifs… Pas de panique, tout cela en langage profane…

Les transactions dans le Metaverse

Les cryptomonnaies

Dès l’instant où des transactions commerciales s’effectueront dans le Metaverse, il sera nécessaire de mettre en place des monnaies, et quoi de mieux que les crypto-monnaies (crypto-actifs)? La technologie décentralisée s’intègre parfaitement au Metaverse. Chaque univers, hôtel, groupe hôtelier pourrait décider soit d’appliquer une crypto-monnaie existante, soit de créer la sienne. 

Mais pour quelle raison créer sa propre crypto-monnaie ? La première condition est, bien entendu, d’avoir de nombreux possesseurs et utilisateurs de cette monnaie, pour qu’elle soit liquide, ce qui exclut de facto les hôtels indépendants. La seconde condition est que cette monnaie aie des droits associés qui vont lui donner une valeur (DAO, accès privilégiés aux hôtels du groupe, points de fidélités, remise sur l’achat de NFT etc).

Ces déjà fameux NFT (Non-Fungible Token)

Maintenant que l’on a une monnaie, il faut émettre des titres de propriété, une facture, bref quelque chose qui prouve que vous avez bien acheté un service ou que vous êtes propriétaire d’un bien numérique.

C’est là qu’interviennent les NFT… Nous venons de définir ce qu’ils sont, un certificat de propriété, vous pouvez oublier tout le reste. Ils permettent d’authentifier l’achat d’un bien numérique (immeuble, terrain, image, vidéo, musique, vêtements). Et dans le cadre de l’hôtellerie (chambre, service, abonnement), cela va conduire à l’émergence d’une économie virtuelle de commerce des biens numériques

Dans l’article précèdent nous avons vu que pour un abonnement de 3 mois dans la représentation métaverse de l’hôtel, vous auriez droit à 3 nuits dans l’hôtel le vrai… Mais malheureusement vous n’avez pas l’occasion d’y aller. Aucun problème le NFT associé à ces 3 nuits vous permettra de le négocier sur un marché parallèle. Vous pouvez imaginer acheter des stocks de chambres (réelles) et les revendre grâce aux NFT associés

Le propriétaire d’un type de chambre à une date donnée pourra ainsi changer plusieurs fois avant la date de check-in. Là encore, les PMS vont devoir suivre le rythme. Il est fort probable que la personne (physique ou morale) qui a acheté la chambre ne soit pas celle qui ira y dormir. Ce raisonnement est évidemment valable pour les chambres de l’hôtel dans le metaverse.

Et où paiera-t-on ses impôts ?

Un certain nombre de questions sont déjà sous-jacentes à toutes ces activités, sans réellement de réponses adéquates.

– A quelle loi fiscale est rattaché un hôtel dans la métaverse ? Celui de l’hôtel ou celui d’un autre plus complaisant fiscalement (Luxembourg, Delaware etc).

– Comment rapatrier les bénéfices réalisés dans la métaverse ?

– Quelle TVA appliquer, quels taux d’imposition ?

2.Vie privée et confidentialité 

Mes avatars rien qu’à moi !

Comme nous l’avons vu, des milliards de dollars ont commencé à être dépensés dans les metaverses. Avec de tels montants investis, il est probable que ces univers se retrouvent contrôlés par des multinationales qui vont tout faire pour récolter un maximum de données et qui ne seront pas très regardantes sur la confidentialité de votre vie privée. En effet, le comportement de votre avatar (déplacement, rencontres, actions) forment un ensemble de données susceptibles de vous définir entièrement et au mieux dans un but commercial.

Clairement nos cookies ne sont qu’un amusement à côté de ce que l’avenir réserve dans les metaverses. Une question se pose : pour éviter d’être traqué par des big brothers, combien d’avatars devront nous posséder ? Un professionnel, un personnel officiel et un personnel non officiel. La comparaison avec le nombre d’adresses email que nous utilisons au quotidien est très facile à faire. 

Le ZKP…. Quésaco ?

Pour les hôteliers la question se posera, comment être certain de l’identité de l’avatar. C’est là qu’une des technologies blockchain sera très utile : le ZKP (Zero knowledge proof * )…En français la preuve à divulgation nulle de connaissance. Le principe est le suivant : vous avez un portefeuille numérique qui contient vos données personnelles et vous pouvez autoriser certaines personnes à valider ces données sans y avoir accès.

* Une preuve à divulgation nulle de connaissance est une brique de base utilisée en cryptologie dans le cadre de l’authentification et de l’identification.

( Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Preuve_%C3%A0_divulgation_nulle_de_connaissance).

Un cas d’usage très simple : l’avatar peut prouver sa majorité à l’hôtelier sans avoir à communiquer sa date de naissance et encore moins en dévoilant ses papiers d’identité.

On peut aussi imaginer que les autorités officielles présentes dans le métaverse (douane, police, etc) en interrogeant le même avatar aient des droits plus étendus (nationalité, date et lieu de naissance etc). La question subsidiaire est qui seront les autorités dans les metaverses et pour quels droits applicables.

En Allemagne, la chancellerie, l’association hôtelière allemande et des groupes comme Motel One, Deutsche Hospitality et Lindner Hotels ont mis en place un système dans lequel les salariés de la Deutsche Bahn et de la Lufthansa, entre autres, peuvent désormais s’enregistrer dans les hôtels par smartphone à l’aide d’un “portefeuille d’identité” basé sur la blockchain. On peut imaginer sans peine la généralisation d’un tel système dans le métaverse.

3.On réinvente les kibboutz

Un dernier acronyme, promis… DAO (Decentralized Autonomous Organization), organisation autonome décentralisée en français est un contrat qui permet à toute personne appartenant à une organisation de participer aux décisions au sein cette organisation. Des règles émises, connues de tous, sont inscrites dans la blockchain ce qui permet à la fois la transparence et la validation. 

Mais à quoi va pouvoir servir une DAO dans l’hôtellerie ? 

Tout simplement à participer à certaines décisions en temps réel dans l’hôtel. Plutôt que de faire des enquêtes de satisfaction aléatoires, les hôtels pourront soumettre des choix à tous leurs clients participants à la DAO. 

Des produits sans gluten au petit-déjeuner, à la mise en place d’un bar à la piscine, de la création de semaines réservées aux adultes ou la création d’une navette aéroport, toutes les décisions pourront être validées, classées ou encore rejetées par la DAO. 

Quoi de mieux là encore pour fidéliser, il est évident que l’on aura tendance à descendre dans un hôtel dans lequel on participe aux décisions. Certes, pour un hôtel individuel cela n’aura pas grand sens, mais imaginez cela dans le cadre du programme de fidélité d’un groupe hôtelier. Et encore mieux, tout cela lors d’une convention dans le métaverse.

4.E-commerce dans le métaverse

Dans un monde d’interactions comme le sera le métaverse on peut difficilement imaginer qu’un hôtel fasse tout par lui-même… Comme si on imaginait aujourd’hui les hôtels produire leur propre savons, vins, draps, meubles, luminaires etc…

Notre hôtel sera un lieu de passage, pourquoi ne pas en profiter pour faire découvrir le meilleur de ses partenaires dans son environnement virtuel. Les clients pourront ainsi, par exemple, admirer toute la décoration de l’hôtel et acheter les objets qui leur plaisent (luminaires, fauteuils, tableaux etc).

Bien évidemment cela sera valable pour le lieu d’habitation virtuel comme pour son vrai chez soi. Dans ce contexte, tout indique que certains hôtels pourront, à l’avenir, générer un chiffre d’affaires plus important sur le metaverse qu’en dehors.

En espérant que la nation d’hôtellerie dans le metaverse commence à être de plus plus palpable, nous vous donnons rendez vous pour un prochain article sur les métiers de l’hôtellerie dans le metaverse.

Consultez nos articles de la première et de la deuxième partie pour avoir un aperçu complet du secteur de l’hôtellerie et du Metaverse.

Au revoir.

Checklist La meilleure stratégie de réservation directe
QUICKTEXT
Télécharger
10 meilleures pratiques pour augmenter les réservations directes
Derniers articles
Êtes-vous prêt à augmenter votre efficacité opérationnelle et vos revenus directs ?
Abonnez-vous à notre Newsletter.
Voir plus
Êtes-vous prêt à augmenter votre efficacité opérationnelle et vos revenus directs ?
Réservez une démo